• Madame, Monsieur,

    Dans un article récent paru dans le journal "Le Progrès" le 25 novembre dernier Monsieur Mercier s'exprime à nouveau sur la question des "emprunts toxiques" du Conseil général du Rhône.

    Nos Collectifs pour un Audit Citoyen de la Dette Publique de Lyon et des Monts du lyonnais ont tenu à cette occasion à rappeler un certain nombre de faits que Monsieur Mercier oublie de mentionner (concernant sa responsabilité dans cette affaire) et un certain nombre d'informations qui montrent que le problème est loin d'être résolu (contrairement à ce qu'affirme Monsieur Mercier).

    Les Collectifs pour un Audit Citoyen de la Dette Publique de Lyon et des Monts du Lyonnais continueront de dénoncer toutes les tentatives visant à masquer l'impact réel de ces emprunts toxiques dans les budgets des établissements publics ou des collectivités territoriales.

    Cette démarche est conforme à leur objectif de porter à la connaissance de tous la responsabilité des banques ayant organisé des opérations spéculatives au détriment du bien public, afin que les citoyens n'en supportent pas indûment les conséquences.

    Les Collectifs pour un Audit Citoyen de la Dette Publique s'inscrivent ainsi dans les initiatives de justice fiscale que réclament les Français.

    Nous espérons que vous vous ferez l'écho de notre position qui rétablit la vérité sur ce dossier sensible.

    Nos collectifs citoyens restent à votre disposition pour discuter plus à fond de ces questions.

    Nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.

    Pour les CAC de Lyon et des Monts du Lyonnais,



    Jean-Jacques LACROIX

    lacroix.jean-jacques@wanadoo.fr