• édito 3 : sur l'eau

    édito 3 : sur l'eau

    édito 3 : sur l'eau

  • NOVEMBRE 2013

     

    L’EAU, BIEN COMMUN N’EST PAS UNE MARCHANDISE

    L’eau est un bien indispensable à la vie ! Trois jours sans eau et vous êtes morts. L’eau n’a donc pas de prix.

    Alors que l’eau est à l’origine de la vie, l’Homme en a fait un bien économique exploité par 2 importantes multinationales : SUEZ et VEOLIA.

    L’une distribue l’eau des ménages, l’autre alimente la piscine à traitement biologique du Lac de Cublize.

    Mais combien tout cela nous coûte-t-il ? Existe-t-il d’autres solutions ?

    POUR LES MENAGES :

    Pour la consommation des ménages, le prix du m3 d’eau est différent selon la commune où vous habités, ce n’est pas comme l’électricité. Bien souvent comme c’est le cas sur la commune nouvelle, la distribution de l’eau est assurée par un délégataire de service public, en l’occurrence la Lyonnaise des Eaux, filiale de Suez.

    Pour l’assainissement, la gestion a été déléguée par la Communauté de Communes aussi à Suez.

    Sur votre facture d’eau il existe trois parts distinctes :

    La part d’eau potable : la distribution

    La part d’assainissement des eaux usées : l’assainissement

    La part agence de l’eau : les redevances

    Pour les villes qui ont fait le choix de revenir à une régie publique de l’eau, des économies de 25% à 30% sur leur facture annuelle ont été observées. (Grenoble, Paris mais aussi Marcy l’Etoile ou Solaize).

    Cette gestion permet de redonner du pouvoir d’achat au ménage.

    Par exemple à Grenoble (régie public) pour 120 m3 d’eau consommée, la facture en 2012 était de 330€31

    Par exemple à Mardore (Suez) pour 194 m3 d’eau consommée, la facture en 2012 était de 962€32. A Grenoble, elle aurait été de 534€00 soit prés de 45% moins chère.

    (Comparer avec la facture d’eau de Grenoble)

    POUR LA PISCINE BIOLOGIQUE :

    En 1 an c’est 23 000 m3 d’eau qui ont été utilisée pour remplir le bassin, l’équivalent de la consommation moyenne de prés de 200 ménages de 4 personnes.

    Alors que le prix du m3 d’eau ne cesse d’augmenter pour les particuliers, la CCPAT a décidé de l’exploiter pour en faire un loisir de luxe.

    Pour le collectif « Vivre ensemble » ce coût au m3 devrait être supérieur au coût du m3 facturé aux particuliers ce qui semble loin d’être le cas.

    Pour nous la solution pour diminuer significativement le coût du m3 pour les ménages les plus modestes serait d’assurer une gestion municipale de la distribution de l’eau et, de gérer l’assainissement de l’eau en régie publique au niveau de la communauté de communes.

    « Bien commun de l’Humanité, l’eau n’a pas de prix »

    Danielle Mitterrand





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique